Quelle catégorie pour débuter ?

Lorsqu’on débute on se demande souvent par quoi commencer. Si vous avez assisté à une course du championnat genevois, vous savez certainement qu’il existe deux catégorie, le touring et la formule 1… Mais il en existe bien d’autres, pas forcément orientées vers la compétition.

Alors vers quoi se diriger? Petit tour des catégories de voitures de piste…

Touring Car 1/10

La catégorie la plus répandue, 4 roues motrices, suspensions indépendantes, transmission par courroie ou par cardan, carrosseries de berlines et pneus gommes. Cette catégorie est représentée en Championnat Genevois. On utilise généralement un variateur à timing variable et un moteur 13.5 tours.

Facilité de pilotage
Réalisme
Entretien mécanique
Orienté compétition

Formule1 1/10

Une catégorie qui renaît de ses cendres depuis quelques années. Un châssis très simple, une transmission directe sur les roue arrière. Suspension minimale à l’avant et pod oscillant à l’arrière. Carrosserie réaliste et pneus gommes. Cette catégorie est représentée en Championnat Genevois. On utilise généralement un variateur sans timing variable et un moteur 21.5 tours.

Facilité de pilotage
Réalisme
Entretien mécanique
Orienté compétitio0n

Traction 1/10

Petite soeur du Touring, la catégorie traction regroupe des voitures dont seules les tours avant sont motrices, avec généralement le moteur en porte-à-faux. La suspension est indépendante, les carrosseries employées sont réalistes et les pneus sont en caoutchouc. Cette catégorie n’est pas représentée en Championnat Genevois en tant que telle mais ces châssis sont acceptés en Touring. On utilise généralement un variateur sans timing et un moteur 13.5 tours.

Facilité de pilotage
Réalisme
Entretien mécanique
Orienté compétition

GT 200mm

Cette catégorie remonte à la nuit des temps, puisque les premiers modèles radio-commandés utilisaient déjà cette architecture. Semblable à la Formule 1, le chassis est très basique, transmission arrière, direction sur le servo. Les carrosseries utilisées sont de type GT ou LMP et les pneus en mousse. Ce détail fait que le pilotage est radicalement différent des autres catégories, mais pas forcément moins plaisant. Cette catégorie n’est pas représentée en Championnat Genevois mais est disponible en Championnat Suisse. On y utilise un variateur sans timing variable et un moteur 13.5 tours.

Facilité de pilotage
Réalisme
Entretien mécanique
Orienté compétition

Pro10 235mm

Comme sa soeur en 200mm, cette catégorie utilise des pneus mousses. Il faut aller assez loin pour trouver des courses. C’est une catégorie dans laquelle les motorisations sont plus violentes et le pilotage plus exigeant.

Facilité de pilotage
Réalisme
Entretien mécanique
Orienté compétition

Proto 1/12

On trouve ici des châssis à une échelle plus faible. L’architecture est proche de la GT, tout en utilisant des carrosseries radicales très efficaces. C’est une discipline d’intérieur, représentée en Championnat Suisse d’hiver, mais qui peut être pratiquée sur notre piste de par sa grande platitude.

Facilité de pilotage
Réalisme
Entretien mécanique
Orienté compétition

Bilan

Une fois la catégorie choisie, il est important de se fixer des objectifs, inutile d’investir dans du matériel de compétition si on souhaite uniquement se faire plaisir en roulant le week-end. A l’opposé, il est dommage de se “fermer des portes” avec du matériel peu solide si on souhaite faire de la compétition à moyen terme. Parfois l’occasion peut être une voie avantageuse, puisqu’elle permet de trouver du matériel de compétition à prix sacrifié avec souvent un taux d’usure faible.

Si vous avez encore des doutes/questions/remarques, vous pouvez tout à fait ouvrir votre propre post sur notre forum.